photo sharing and upload picture albums photo forums search pictures popular photos photography help login
JM Peers de Nieuwburgh | all galleries >> Galleries >> GIVERNY AUTREFOIS > LA RESERVE
previous | next

LA RESERVE

Page extraite de l'album GIVERNY AUTREFOIS

___________________________________________

Cette page est en construction, avec l'aide de Marie-Thérèse Marganne,
fille adoptive de Jean Marganne, propriétaire de "La Reserve" jusqu'en 1976.
Merci à Céleste, épouse de Leny Escudero, qui acheta la propriété
en 1976. Céleste a facilité le contact avec Marie-Thérèse Marganne.

______________________________________


Cette propriété boisée de 70 hectares est située au bord du plateau surplombant
les collines du nord de Giverny. Entre le centre du village et La Reserve,
il y a 3 kilomètres, que l'on parcourt en montant le chemin du Grand Val.

ORIGINE DE "LA RESERVE"

Le volumineux dossier ci-dessous, avec le titre...



... contient de nombreux actes de vente et d'adjudication concernant ce qui deviendra
le domaine de chasse de "La Réserve". L'acquéreur se nomme Edmond Raoul Jacob,
demeurant à Paris. Monsieur Jacob acquiert régulièrement entre 1911 et 1915 de
nombreuses parcelles de terre, souvent de moins de 20 ares, autour de la forêt
qui surplombe le village. Les achats se font sur Giverny et Bois Jérôme.

Le premier acte est un achat de trois petites parcelles le 3 août 1911 à
Monsieur Alexandre Adjutor Ledanois et Rosalie Marceline Singeot, son épouse.



On trouve ensuite, le 28 août, un achat à Madame veuve Auvray. Et ainsi de suite,
acheteur et vendeurs se succèdent chez Maître Ch.Rivet à Vernon à un rythme soutenu.
Le 28 décembre 1911, puis le 30 mai 1912, le 31 juillet 1912, le 19 décembre 1912, puis en
janvier, février, mars, avril, mai et octobre 1913, à raison de plusieurs actes par mois jusqu'en 1915.
Pendant ces années, Monsieur Jacob a élu domicile à Vernon, au 6, rue du Vieux Château.
Trois notaires interviendront, Rivet (Vernon), Cresson (Tourny) puis Baudrez (Vernon).

Il n'y a plus d'actes entre mars 1915 et 1918, année où l'on trouve une vente concernant
le lieudit "LE BOIS DE LA RESERVE", qui appartenait à la famille Pillon.



C'est sans doute cette acquisition qui a donné le nom de "La Réserve" au domaine de chasse
et aux bâtiments construits sur cet ensemble qu'Edmond Raoul Jacob avait constitué en 5 ans.
En effet l'environnement diversifié de ces hauteurs du village constituait le terrain idéal pour
une réserve de chasse en plaine et au gros gibier, loin de toute habitation.

_____________________________________


La FAMILLE MARGANNE à Giverny

L'agrandissement de "La Réserve" reprend dès janvier 1918. L'acheteur n'est plus le même.
C'est Paul Marganne qui achète maintenant. Comme Edmond Raoul Jacob, il habite au 6,
rue du Vieux Château, à Vernon. Paul Marganne était contemporain de Claude Monet et
on dit qu'il avait été séduit par la peinture du maître de l'impressionnisme au point
d'y consacrer ses loisirs givernois. Paul Marganne était rentier... et peintre
à ses heures. Marie-Thérèse Marganne nous a transmis la photo d'une
toile peinte à Giverny. On y reconnait les peupliers du bord de l'Epte,
chers à Claude Monet. Sa femme, Mathilde, pratiquait l'art du fusain.





Plus tard, c'est Jean Marganne, fils de Paul qui consolidera l'ensemble de la propriété
réunissant les terrains hérités d'Edmond Raoul Jacob avec ceux de son père.

Marie Thérèse Marganne, fille adoptive de Jean Marganne. se souvient que
dans la famille, on disait que la propriété avait comme origine l'héritage
d'un cousin, sans doute Edmond Raoul Jacob, décédé sans descendance.

Jean Marganne décède en 1952. C'est son épouse Marie-Louise Choque qui
conserve les lieux jusqu'à son décès en 1976. La propriété est mise en vente.
C'est l'année où Leny Escudero fera de "La Réserve" sa résidence principale.




Mais revenons à l'acquisition par Paul Marganne des
dernières parcelles à la sortie de la Grande Guerre.



En janvier 1918, ce sont successivement les familles Renard, Singeot, Duboc et Leguay qui se
retrouvent chez Maître Rivet. En février, chez Maître Perrot, à Ecos, on signe une adjudication
à la requête des familles Singeot et Suzé. En mars 1920, c'est la famille Hervieux qui vend 7 ares
de terre de labour. En octobre 1920, c'est le minotier Alexandre Gens, maire de Giverny
(1909-1914, puis 1919) qui vend de petites surfaces de 29 et 36 ares. Et ainsi de suite.....
La dernière acquisition du domaine est finalisée chez Maître Perrot en 1930 avec
3 parcelles (28, 7 et 12 ares) appartenant à la famille Guillemard.



Une réserve de chasse de 70 hectares

Comme avant-guerre, ce sont de nombreuses familles givernoises, y compris le maire,
qui vendent de petites parcelles et contribuent ainsi à la création en 10 ans de la plus
belle réserve de chasse du village. 70 hectares, c'est l'estimation qui reste
dans les mémoires. Cette superficie était toujours la même lorsque le dernier
propriétaire, Leny Escudero (1932-2015) vint habiter les lieux en 1976.




A suivre....

Un grand merci à Marie-Thérese Marganne.










© 2010-2021 GIVERNY AUTREFOIS - Reproduction interdite sans accord écrit des auteurs













other sizes: small original auto
Type your message and click Add Comment
It is best to login or register first but you may post as a guest.
Enter an optional name and contact email address. Name
Name Email
help private comment